Ces séries qui mettent les régions sur le devant de la scène

Les publics sont de plus en plus friands d’histoires ancrées dans la réalité des territoires. En témoigne le succès de séries récentes comme Un si grand soleil sur France 2, Plus belle la vie sur France 3 ou encore Demain nous appartient sur TF1. Un genre apprécié par les régions, qui y voient une façon judicieuse de faire leur promotion : les aficionados pourraient avoir envie de venir découvrir sur place le décor de leur série favorite.

Valérie Kaprisky dans "Un si grand soleil"
Valérie Kaprisky dans « Un si grand soleil ». © Stéphanie Slama

C’est ainsi que France 2 met l’Outre-mer à l’honneur dans une série événement de six épisodes, réalisée par Laurent Dussaux, en tournage jusqu'au 19 septembre dans l’île de La Réunion et intitulée provisoirement Réunion. On y retrouvera la comédienne Laëtitia Millot, connue pour ses rôles dans Plus belle la vie, et aussi Pascal Légitimus (diffusée courant 2020).

Si parfois les autochtones s’irritent quand les tournages riment avec embouteillage, les municipalités et les régions se réjouissent de la notoriété et des retombées économiques qu’entraîne la mise en avant de leur paysage, de leurs quartiers et de leurs populations.

Plus belle la vie, produite par Newen, qui a élu domicile à Marseille depuis ses débuts en 2004, fait les bonheurs de la ville phocéenne, réjouie d’avoir un tel ambassadeur télévisuel. Les intrigues savoureuses du quartier du Mistral – une fiction de studio qui, en réalité, est à chercher du côté du quartier du Panier, avec son lacis de vieilles ruelles étroites, de ses façades colorées – tiennent en haleine les téléspectateurs, au point que la recherche des lieux de tournage de la série est devenue une attraction touristique. La série constitue en outre un important vivier d'emplois à Marseille depuis quinze ans.

Mariage de Emma et Baptiste - "Plus belle la vie"
Mariage d’Emma et Baptiste dans « Plus belle la vie ».
© François Lefebvre / France tv

Des retombées économiques estimées entre 28 et 30 millions d’euros par an.

Le groupe France Télévisions a également lancé sa fiction quotidienne Un si grand soleil, fin août 2018, au sein de studios installés en Occitanie, près de Montpellier, avec des chiffres qui donnent le tournis : 145 épisodes en 2018, soit 382 jours de tournage, 25 auteurs, 378 techniciens, 51 comédiens et comédiennes, 975 figurants et 200 fournisseurs réguliers… De quoi bien irriguer économiquement la région et mieux faire connaître ses atouts.

Selon l’association Languedoc-Roussillon Cinéma, les fictions dans la région, que ce soit les deux fictions quotidiennes de TF1 et France 2, mais aussi Candice Renoir et Tandem (France 3), ont des retombées économiques estimées entre 28 et 30 millions d’euros par an, la moitié concernant l’emploi.

Finalement, que ce soit pour les chaînes ou pour les régions, les grandes séries populaires sont des aspirateurs à audience télévisuelle et touristique qui ont de beaux jours devant elles.

À voir en ligne en complément :

Vidéo : Carole Gaessler raconte comment Des racines et des ailes est une série documentaire unique pour découvrir les régions.
> Le Figaro Télé - Mai 2019 

Séries Mania. De 1960 à aujourd'hui, 30 séries ont été tournées dans les Hauts-de-France : les connaissez-vous ?
> France 3 - Mars 2019

Une belle histoire, nouvelle série en tournage pour France 2 dans la région des Hauts-de-France.
> TéléCableSat - Mars 2019

Avec sa collection Meurtres à…, France 3 met en avant les régions françaises (infographie).
> Télé-Loisirs - Février 2017

Publié le 10/07/2019
Ces séries qui mettent les régions sur le devant de la scène